Salon de la Maison et du Jardin : l’événement phare du secteur immobilier

Le mois d’octobre se termine en apothéose avec l’ouverture de la 2e édition du Salon de la Maison et du Jardin pour l’année 2017. Le plus grand salon immobilier attend plus de 50 000 visiteurs du 25 au 29 octobre et réunit sous un même toit une centaine de professionnels. Cet événement tant attendu a été inauguré ce mercredi 25 octobre par Arnaud Mayer, le PDG du groupe Evaco et président de l’association des promoteurs immobiliers à l’île Maurice en présence du Vice-Président de la République de l’île Maurice, Barlen Vyapoory.

Après le Salon du prêt à partir et les autres événements de ces dernières semaines, le grand public pourra, à compter de ce mercredi 25 octobre 2017, profiter de l’expertise mauricienne en matière de construction, de décorations et d’aménagements intérieurs. Fidèle à la tradition acquise au fil de ses 26 ans d’existence, le Salon de la Maison et du Jardin met en avant le respect de normes environnementales et promeut les produits « Made in Moris ».  C’est en effet ce dont nous explique Didier de Senneville, le directeur du comité organisateur. Il souligne que cette édition réunit sous un même toit 130 exposants. « Comme tous les peuples autour du globe, les Mauriciens accordent une grande importance à leurs maisons. C’est la raison pour laquelle le salon connaît un si grand succès. Nous mettons en avant de nouveaux produits et services qui sont proposés à des prix très compétitifs», explique-t-il. Et d’ajouter que plus de 50 000 visiteurs sont attendus pour cette édition.

Arnaud Mayer, une figure incontournable du marché immobilier mauricien, était présent au Salon de la Maison et du Jardin ce mercredi 25 octobre. Il est l’invité d’honneur de cette 2e édition 2017. « Le salon est l’occasion de découvrir ce que notre pays a à offrir de plus abouti dans divers domaines de l’immobilier dont la construction et l’aménagement intérieur. Il s’agit sans aucun doute d’un rendez-vous incontournable sachant que les Mauriciens accordent une grande importance au logement. À savoir qu’environ 90% de la population mauricienne sont des propriétaires. Les visiteurs du salon viennent chercher des conseils, de l’assistance et sont pour la plupart très impatients de découvrir les dernières tendances », souligne Arnaud Mayer.

130 exposants participent au salon

Pour le PDG du groupe Evaco, le Salon de la Maison et du Jardin est aussi une occasion d’afficher et de faire valoir le savoir-faire de l’entreprise mauricienne. Cet événement témoigne également de la vitalité du secteur immobilier qui est selon ce dernier un des secteurs clés de l’économie mauricienne. « Il faut préciser que le marché de l’immobilier emploie plusieurs milliers de personnes et se porte particulièrement bien à l’île Maurice. Comme on dit souvent dans le monde des affaires, quand la construction va, tout va. C’est en effet le cas à l’île Maurice. L’offre se diversifie, l’architecture se fait plus innovante, plus audacieuse et plus personnalisée, le design connaît un succès sans précédent. Ces éléments démontrent que les Mauriciens restent à l’affût des dernières tendances et nouveautés », fait-il valoir.

le Salon de la Maison et du Jardin promeut les produits « Made in Moris ».

Le défi urbanistique

Selon Arnaud Mayer, l’île Maurice ne peut pas favoriser l’expansion du secteur immobilier au détriment de ses principaux atouts. En citant une tribune de Riyad Dookhy, avocat et chercheur à IRCM – France qui s’intitule « Territoire : l’urbanisme mauricien en tant que politique du futur » paru dans Le Mauricien du 15 juillet 2011, le PDG du groupe Evaco attire l’attention sur le revers de l’urbanisme. « Il est difficile d’ignorer l’anarchie, le non-respect des normes de construction et environnementales qui règnent toujours dans le secteur immobilier à l’île Maurice. Il y a un gros travail à accomplir dans ce domaine. Comme soulignait Riyad Dookhy dans sa tribune, l’urbanisation ne doit pas se faire de façon sauvage, encombrée et inhospitalière. Ce dernier avait raison de dire que les acteurs du développement doivent veiller à ne pas transformer le pays en un chaos à l’instar des villes tiers-mondistes telles que Mumbai ».

À savoir que le groupe Evaco est une référence en matière d’immobilier haut de gamme à l’île Maurice. Selon son PDG, le groupe veille à la qualité de ses produits immobiliers tout en assurant que ces derniers s’intègrent harmonieusement à son environnement. « Evaco conçoit des espaces de vie confortables adaptés aux attentes et aux besoins des Mauriciens et des investisseurs étrangers. Nous misons énormément sur l’innovation », dit-il.

Un brin d’histoire

Le premier Salon de la Maison et du Jardin a été organisé en 1991 au Forum de Curepipe. Cet événement marquait le début d’une aventure sans précédent. Selon Didier de Senneville, les organisateurs faisaient à l’époque face à une tâche tout à fait gargantuesque pour réunir sous un même toit les fournisseurs et les principaux acteurs du secteur immobilier qui prenait timidement son envol. Le Salon avait comme mission de permettre aux visiteurs de faire de bonnes affaires tout en découvrant les différents produits et services qui s’offraient à eux. Après le Forum de Curepipe, le Salon de la Maison et du Jardin fut organisé à Rivière-Noire et à Mer Rouge pour ensuite jeter l’ancre au Swami Vivekananda International Convention Centre (SVICC), un emplacement de plus de 2000 m2.

Add a Comment