Perspectives économiques 2018 : des attentes positives pour divers secteurs

Après plusieurs mois d’attente, la relance économique est pour bientôt selon les observateurs de ce secteur. L’objectif de réaliser un miracle économique tient-il toujours la route ? Les économistes repèrent des signaux positifs malgré le pessimisme de plusieurs sur l’éventualité d’une relance économique. Selon les observateurs, 2018 sera une année bien plus productive que les précédentes, et ce, dans divers secteurs.

Pour faire le bilan de l’année écoulée, la performance du secteur de la construction a été supérieure aux attentes en 2017 soit une hausse d’activités par 7,5%. Une croissance proche des 10% est attendue en 2018. Le tourisme et les services financiers sont deux autres secteurs qui se portent relativement bien selon les économistes. Ces derniers sont confiants quant à leur performance en 2018. Selon les analyses de la Banque de Maurice (BoM), une croissance de 4,2% est attendue en 2018. Celle-ci sera boostée par de nombreux facteurs dont une politique monétaire conciliante et des conditions favorables de marché, entre autres.

Une économie en constante progression

Les chiffres sont porteurs d’espoir et annoncent une relance dans divers secteurs économiques de l’île Maurice. La croissance dépassera bel et bien les attentes. C’est en effet le point de vue de nombreux économistes et observateurs en comparant l’évolution des statistiques recueillies ces cinq dernières années. Plusieurs projets de grandes envergures seront entrepris par le gouvernement. Ils auront définitivement un impact positif sur l’économie. Par ailleurs, les autorités mauriciennes ont introduit des mesures telles que le nivellement des salaires de base qui vont également injecter de l’argent dans l’économie. Plus d’argent signifie plus de dépenses et plus d’activités commerciales dans le pays. Selon la Chambre de Commerce et de l’Industrie, une croissance de la consommation est attendue.

Mauritius

Les élections générales sont prévues pour 2019 et il ne fait aucun doute que le gouvernement va revoir sa politique surtout concernant la mise en œuvre de son programme électoral. Toutefois, en attendant de profiter de la relance économique tant attendue depuis les dernières élections, les dépenses liées au transport  pèseront davantage sur le budget des Mauriciens suite à la hausse du prix de l’essence et celui du diesel

 

Add a Comment