Ile Maurice en chantier : un grand saut dans la modernité

Maurice

Au fil de ces dernières décennies, l’île Maurice s’est transformée en un véritable chantier. Plusieurs projets de développement ont été entrepris et plusieurs autres sont en cours de réalisation. L’objectif de cette modernisation de masse est de transformer le pays en une plaque tournante en matière d’investissement et une destination touristique prisée.

Les projets d’infrastructure entrepris ont placé l’île parmi les premiers dix pays africains les plus attractifs pour les investisseurs en 2017. Ce classement est justifié par les progrès réalisés dans divers domaines dont les infrastructures. Il s’agit d’un dénominateur de dynamisme économique et l’île Maurice est qualifiée comme une destination privilégiée par des investisseurs particulièrement ceux en quête d’opportunités d’investissement et d’affaires. L’île a su se démarquer des autres pays africains dont l’Egypte, la Tunisie ou Madagascar.

Maurice

19 milliards de roupies ont été alloués dans le Budget 2016 / 2017 pour la réalisation des projets de développement. Au cours des prochaines années, le secteur public investira plus de 100 milliards de roupies dans le secteur des infrastructures. Le but de cette démarche est de permettre au pays de s’adapter à la mondialisation et de mettre toutes les chances de ses côtés d’être compétitive sur le plan économique. Nous vous proposons dans le présent article, un condensé des principaux projets de développement réalisés ou en cours de réalisation.

Le développement des réseaux routiers

Un réseau routier moderne est un facteur indispensable pour la croissance économique. Selon une étude menée par la Banque Mondiale, les pays en voie de développement qui investissent dans les réseaux routiers ont plus de chances de progresser sur le plan économique. Par ailleurs, les routes modernes et bien entretenues facilitent les déplacements commerciaux tout en réduisant le coût.

Plusieurs milliards de roupies ont été alloués pour le développement des réseaux routiers. La construction de nouvelles routes et la rénovation des anciennes permettent également à diminuer les congestions. Plusieurs projets de développements routiers ont été présentés par le ministère des Infrastructures publiques. Le coût de ces projets est estimé à 298 et 372 millions d’euros soit plus de 15 milliards de roupies.

Réseaux routiers

L’objectif est de décentraliser la Capitale et d’augmenter la fluidité des routes existantes. Cinq projets majeurs verront le jour dans les 3 prochaines années. Tout d’abord, la construction d’échangeurs, d’autoponts et de bretelles giratoires à Phœnix où se trouvent actuellement les ronds-points menant au centre commercial de Jumbo, au Phœnix Beverages et de Dowlut.  Ensuite, la construction d’un tunnel sous la montagne des Signaux. Celui-ci reliera la Ring Road Phase 1 au Champ de Mars passant par Tranquebar.

Un viaduc sera construit pour connecteur l’autoroute M2 à la Ring Road Phase 2. La construction de la Port-Louis Ring Road Phase 3 suivra. Celle-ci va connecter Champ de Mars à l’autoroute M2. Un pont de 320 mètres reliera St-Jean à Port-Louis en passant au-dessus de la vallée de Grande-Rivière-Nord-Ouest. Parmi les projets de développements routiers, il y aura la construction d’une de la desserte A1-A3. Cette route reliera St-Jean, Port-Louis, Rivière-Noire et Gros-Cailloux.

Projet de développement

Le métro-léger : le progrès enclenché

53 ans après l’abolition des trains à l’île Maurice, une ligne ferroviaire verra le jour en 2021. Le projet de métro-léger, Metro Express reliera la ville de Curepipe à la Capitale, Port-Louis. 19 stations seront installées sur le trajet ainsi que 5 terminaux de transport urbain étalés sur 25 kilomètres. Le budget pour la réalisation de ce projet de grande envergure est estimé à plus de 19 milliards de roupies. Une partie de ce budget a été octroyée à crédit par le gouvernement indien. Le tracé du Metro Express débutera à l’autopont du Caudan et la gare Victoria. Pour rejoindre la gare de Curepipe, le métro passera par Coromandel, Beau-Bassin, Rose-Hill, St-Jean, Quatre-Bornes, Vacoas et Engrais-Martial.

Metro leger
Image extraite de la vidéo promotionnelle d’Afcons Infrastructure Limited

Les Smart-Cities : l’île Maurice voit grand pour l’avenir

Depuis l’introduction du Smart City Scheme, plusieurs projets pharamineux ont été enclenchés dans le pays. Les Smart Cities illustrent l’ambition du gouvernement mauricien de projeter l’île dans la modernité. Le développement de ces cités serait indéniablement un plus pour le progrès économique. En créant les conditions idéales, les Smart Cities boosteront l’investissement. Ces villes intelligentes sont inspirées des techniques innovantes en matière d’urbanisme et de technologie. Ce projet vise également à stimuler les activités scientifiques et technologiques.

Avec le développement des Smart Cities, le gouvernement mauricien s’est donné pour mission de proposer aux investisseurs, aux ressortissants et aux étrangers, un cadre urbain, pratique et agréable. Le concept «Work, Live and Play » sera appliqué. Il s’agit d’une architecture qui permettra aux résidents de travailler, vivre et se détendre dans un seul et même complexe. Plusieurs projets ont été entrepris tels que Mon-Trésor, une ville aéroportuaire développée par Omnicane Ltd, St-Félix Village Projets et le Médine Integrated Park, entre autres.

 

Add a Comment