Informations pratiques pour votre tranquillité à l’île Maurice

La securite

Agressions et cambriolages

La criminalité de droit commun est relativement faible à l’île Maurice. Elle est une destination fiable offrant définitivement une qualité de vie agréable et paisible par rapport à l’Europe.  Des agressions, il y en a parfois mais comme partout ailleurs. Le tout c’est de veiller à respecter les règles de sécurité et de bon sens afin d’éviter de malencontreux incidents.

Ce a quoi il faut faire le plus attention, ce sont les cambriolages. La vie n’est pas toujours facile pour une importante partie de la population car les salaires sont très bas contrairement au coût de la vie relativement élevé. De plus certains problèmes d’alcoolismes engendrent des difficultés financières au sein de certaines familles défavorisées. Bien que le taux de cambriolage n’atteigne pas des sommets, la vigilance est conseillée. De manière générale, les lieux qui sont les plus atteints par le cambriolage sont les lieux les plus touristiques qui sont en même temps les endroits les plus attractifs. Il suffit de faire un peu attention et ne pas prendre des risques inutiles.

En outre, il convient d’être attentif à certains détails quand on fait son choix de logement comme éviter des locations trop en retrait, choisir des lieux sécurisés par un gardien ou encore d’un système d’alarme. Les hôtels et les résidences sécurisées sont plus rassurants. Il est conseillé également de prendre des mesures de sécurité mineures comme fermer à clé les portes et fenêtres de son logement et de sa voiture, ne pas laisser argent et objet de valeur en évidence, ne pas s’exposer avec des bijoux onéreux et éviter certains endroits la nuit.

Tenue vestimentaire

La diversité des origines de la population détermine les habitudes vestimentaires des mauriciens. Bien que Maurice soit une île tropicale entourée de plages, le port du maillot et des tenues légères ne sont pas agréer dans les villes, sur les routes ou dans les endroits publics. Généralement, la femme mauricienne est très pudique et les mauriciens ne sont pas habitués à des tenues légères qui peuvent même choquer dans les villages reculés où passent très peu de touristes. Il est même interdit de passer à table en tenu de plage dans beaucoup d’hôtels.

A la plage, c’est autre chose, tout le monde se balade sans aucune gène en maillot car c’est le lieu adéquat.  Par contre, le bronzage intégral, de même que le “topless” n’est pas une coutume courante sur l’île. Par respect pour un peuple multiculturel avec différentes notions de valeurs et par mesure de sécurité, il convient donc d’être mesuré dans son comportement afin de ne pas choquer. Les tenues et les comportements osés sont donc à proscrire.

Produits stupéfiants

Drogue dur ou drogue douce, à l’île Maurice il n’y a aucune différence. La drogue y est interdite et le gouvernement déclare la tolérance-zéro même quand il s’agit de l’usage du cannabis.

L’importation et le trafic de stupéfiants sont prohibés et ceux qui enfreignent la loi, qu’ils soient mauriciens ou étrangers, sont sévèrement punis. Il en va de même pour la détention et la consommation. A savoir, même l’importation et la détention de feuilles de tabac à rouler sont interdites.

A l’île Maurice nous ne parlons pas uniquement d’amende pour ce genre d’offense mais d’emprisonnement. Face au nombre important de substances interdites qui sont parvenues à pénétrer sur le territoire mauricien depuis une dizaine d’années, le gouvernement a raffermi les sentences pour détention, importation et trafic de drogue. Quelles que soient la nature et la quantité de stupéfiants, les sentences peuvent atteindre les 60 ans d’emprisonnement et 50.000 euros d’amende, sans possibilité de remise de peine, même pour bonne conduite.

La loi prévoit toutefois des dispositions pour une personne nécessitant des substituts à l’héroïne à des fins thérapeutiques. Celle-ci doit obligatoirement être doté d’une ordonnance et se signaler à la douane dès son arrivée. On lui interdit de garder son stock de médicaments qui sera remis à un hôpital désigné par les autorités. La dose établie par le médecin sur l’ordonnance sera à sa disposition selon la fréquence précisée par la prescription.

Les sports nautiques

Plongée sous-marine, planche à voile, kite-surf, parachute ascensionnel, les sports à sensations fortes on en trouve pour tout les gouts. Bien que les centres nautiques appliquent des consignes élémentaires de sécurité, encadré par des éducateurs sportifs qualifiés, la formation pour un touriste en vacances reste néanmoins basic et la prudence s’impose dans le domaine des sports nautiques.

Les courants marins peuvent être dangereux pour ceux qui n’ont pas l’habitude. Il est nécessaire de prendre en compte  les panneaux d’interdiction de baignade ainsi que les bulletins météo avant toute sortie en mer. Il est également important de ne pas s’aventurer en haute mer sans être accompagné d’un guide formé  et sans connaitre les conditions de navigation à l’île Maurice.

Les attaques de requins

Ces dernières années, de nombreuses attaques de requins ont eu lieu à l’île sœur, la Réunion, …semant le doute sur le risque que ca représentait pour les îles environnantes, notamment l’île Maurice. Plusieurs études ont été menées sur le sujet pour déterminer l’ampleur du danger à Maurice, bien qu’il n’y ait jamais eu de recensement d’attaque mortelle dans les eaux mauriciennes.

Il existe différentes espèces de requins dans l’Océan Indien. Seules quelques espèces sont de réelles menaces pour la vie humaine. A l’île Maurice, il n’est pas rare de croiser des requins gris de récif, spécimens inoffensifs et vivant généralement en groupes. Il existe même des centres qui proposent des plongées en plein cœur des fosses à requins afin de pouvoir les observer dans leur habitat naturel. Cette activité peut être pratiquée en toute sécurité, elle est d’ailleurs prisée par de nombreux amateurs de sensations fortes. Au grand large, quand les eaux sont troubles par contre, on peut être confronté à des espèces plus imposantes telles que les requins bouledogue ou longimane. Cependant il est déconseillé de s’aventurer dans l’eau dans ces conditions, en raison de la faible visibilité afin d’éviter d’être confondu avec toute créature dangereuse.

Contrairement à l’île de la Réunion, Maurice est entouré par un immense lagon protégé par une épaisse barrière de corail. De ce fait, seules les espèces de petites tailles peuvent se faufiler entre les coraux pour atteindre la côte. La baignade dans les lagons est  sans danger. Il est d’ailleurs démontré qu’à l’île Maurice, il est plus probable  de recevoir une noix de coco sur la tête que de se faire attaquer par un  requin.

Le poisson-pierre

S’il  n’est pas rare de tomber face à face avec une murène pouvant atteindre 3 mètres au cours d’une plongée, bien qu’impressionnante, elle est inoffensive contrairement au redoutable poisson pierre.

Ce poisson à l’allure de fossile préhistorique, aussi connu sous le nom de Synancée ou localement appelé « laf labou », est un des poissons les plus venimeux du monde.

Mesurant 35 cm en moyenne, il est difficilement repérable pour un œil non averti car, grâce à son camouflage naturel, on le confond facilement avec un rocher. C’est une espèce affreuse, dont le dos est couvert de 13 épines contenant un venin extrêmement actif qui provoque d’atroces souffrances. Son venin est un puissant neurotoxique qui paralyse les muscles rapidement et attaque le système nerveux.
Bien qu’on le trouve généralement dans les eaux profondes, il n’est pas rare d’en croiser à faible profondeur dans les eaux troubles ou parmi les  rochers, à marée descendante.

En cas de piqure, il faut se rendre en urgence à l’hôpital car heureusement il existe un un sérum antidote. Bon a savoir, la chaleur peut atténuer l’efficacité du venin qui est thermolabile. Il faut exposer le membre touché à la chaleur du feu ou y verser de l’huile ou de l’eau très chaude (sans se bruler) ou utiliser toute autre forme de chaleur uniquement pour soulager la douleur. Il est cependant obligatoire de consulter un médecin de toute urgence !

Les risques naturels

L’île Maurice est plutôt choyé par la nature. Hormis les cyclones et de rares inondations, l’île n’est pas concernée par des risques naturels majeurs. La période dite « cyclonique » survient entre Décembre et fin Février. La zone géographique dans laquelle se situe Maurice connait régulièrement des alertes cycloniques. Les cyclones violents sont cependant très rares; la plupart passent au large, ou bien s’éloignent ou s’affaiblissent au dernier moment. Le passage d’un cyclone ne dure jamais très longtemps, tout au plus deux jours.

Les risques de grosses pluies sont plus fréquents pendant la saison chaude qui s’étale de janvier à fin juin alors que la température varie généralement entre  29° et 35°. D’épaisses bandes nuageuses très humides, d’ailleurs souvent associées à des cyclones tropicaux causent des pluies torrentielles, mais ne durent pas plus de quelques jours. Durant l’été, d’occasionnels anticyclones apportent un peu de pluie dont le volume reste nettement inférieur à celui des pluies en période estivale et cyclonique.

Les maladies et épidémies

Les risques sanitaires sont très minimes à l’île Maurice. Le risque infectieux est faible et les épidémies et maladies transmissibles  sont rares et ne font généralement pas partie des principales causes de décès. Il n’y a d’ailleurs aucuns vaccins obligatoires à effectuer donc aucune maladie grave à redouter.

En revanche, l’île est exposée à certaines maladies tropicales transmises par piqures d’insectes, comme la dengue et le  chikungunya. Bien qu’aucun cas n’ait été inventorié depuis les dernières épidémies en 2005 et 2006, il est fortement conseillé de s’informer sur les mesures de prévention individuelle contre les piqures d’insectes et les symptômes de ces maladies afin de consulter un médecin rapidement s’ils surviennent au cours d’un voyage.

Les autorités locales portent un intérêt particulier à tout ce qui traite de la sécurité et de la gestion du risque concernant la santé. En effet, Maurice étant une destination touristique, qui accueille de très nombreux visiteurs annuellement, de grosse mesure de sécurité sont prises pour prévenir toute intrusion d’épidémie ou de virus dangereux pouvant être une menace pour l’île, comme c’est actuellement le cas avec l’Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest. L’île Maurice a strictement renforcé ses mesures depuis l’annonce de l’épidémie et des mesures de précaution ont déjà été prévues pour protéger la population contre l’épidémie de l’Ébola si elle parvenait à atteindre le territoire.

Afin de ne prendre aucun risque dans cette lutte contre la propagation du virus Ebola, les autorités ont même été forcées d’interdire l’accès au territoire mauricien aux voyageurs ayant séjourné durant les deux derniers mois en Guinée, au Libéria, en République Démocratique du Congo, ou en Sierra Leone. Pour le moment aucun cas n’a été recensé à l’île Maurice.

Add a Comment