Immobilier : le marché mauricien reprend du poil de la bête

Après quelques années de morosité, le secteur de la construction à l’île Maurice reprend du poil de la bête donnant dans la foulée un grand coup de pouce à l’immobilier. Selon les chiffres compilés par les autorités mauriciennes, ce secteur génère plusieurs milliards de roupies à travers les investissements directs étrangers. En effet, plus de 130 projets résidentiels destinés aux investisseurs étrangers ont été réalisés à l’île Maurice. Plusieurs autres verront le jour dans les mois  ou les années à venir.

immobilier-île-Maurice

Cette reprise des activités du secteur de la construction crée toute une panoplie d’opportunités pour les principaux acteurs de ce marché dont les professionnels, les entreprises engagées dans la fourniture de matériaux et les agents immobiliers, pour n’en citer que ceux-là. À savoir que plus de 80 projets ont été approuvés par le Board of Investment (BoI). Ces derniers seront réalisés sous le cadre du Real Estate Scheme (RES). 8 autres seront entrepris sous l’Integrated Resorts Scheme (IRS) et 34 sous le Property Development Scheme (PDS), une fusion du IRS et du RES. Par ailleurs, six projets de grande envergure ont été approuvés dans le cadre du Smart City Scheme à l’instar de Cap Tamarin, Mauritius JinFei, Medine Smart City et Moka Smart City, entre autres. Ces projets sont exemptés de la Land Conversion Tax et des droits de douane sur les ameublements importés.

Les produits phares du secteur

Les complexes résidentiels réalisés dans le cadre du Real Estate Scheme (RES), destinés principalement aux investisseurs étrangers ont un franc succès. Selon les observateurs du secteur immobilier, il y aurait un véritable engouement pour les projets résidentiels incluant des appartements de luxe. Cette situation serait le résultat de la législation permettant aux ressortissants étrangers d’acquérir un appartement dans un immeuble d’au moins trois niveaux.

acheter-appartements-ile-maurice
Les appartements du Domaine des Alizées à Grand-Baie

Avec l’entrée en vigueur des schémas d’investissement tels que le Real Estate Scheme (RES) ou le Property Development Scheme (PDS), plusieurs projets immobiliers haut de gamme ont vu le jour à l’île Maurice. Les promoteurs immobiliers ciblent les régions les plus prisées par les ressortissants étrangers telles que Grand Baie, Tamarin ou les régions sur le littoral sud-est.

À découvrir les appartements du Domaine des Alizées 

Les aléas du marché  

Comme tout autre secteur économique, l’immobilier et la construction ont à faire face à des aléas. Toutefois, dans le but de booster le secteur et d’attirer davantage d’investisseurs étrangers, les autorités mauriciennes mettent tout en œuvre pour les contourner. L’un des facteurs qui affecte ces deux secteurs est le manque de main-d’œuvre. En effet, plusieurs projets RES ou PDS ont été renvoyés par manque de main-d’œuvre qualifiée. Une situation que le Board of Investment (BoI) prend très au sérieux car elle affecte la qualité des travaux. Les clients étrangers sont très exigeants et la qualité ne peut pas être relayée au second plan. Par ailleurs, la pénurie de main-d’œuvre a un impact considérable sur le délai de livraison des villas ou des appartements.

Les promoteurs immobiliers opérant dans le Nord de l’île mettent les bouchées doubles pour contrer la pénurie d’eau qui affecte cette région. À savoir que les projets RES ou PDS nécessitent des systèmes de distribution d’eau très avancées afin d’alimenter les piscines à débordement, les bassins, entre autres.

Add a Comment