Architecture d’intérieur: Evaco, l’art de viser juste

L’architecture d’intérieur est l’art de transformer un espace de vie en un lieu unique de bien-être. Le rôle de l’architecte est de trouver le style qui correspond le mieux aux résidents. Une démarche quasi-poétique qui consiste à jouer avec les espaces, la lumière, les couleurs, les équipements et le mobilier. Une ébullition de créativité qui aboutit à la création d’un lieu tant fonctionnel qu’esthétique.

Le siège social d’Evaco à Arsenal

Chez Evaco, l’architecture d’intérieur est la pierre angulaire de toutes ses créations. Le but étant de proposer un bien immobilier haut de gamme respectant l’individualité de l’occupant et de créer un lieu non seulement habitable et confortable, mais qui met en avant les spécificités de la région.  Depuis sa création en 2001, Evaco a posé ses marques sur le marché immobilier local. Le groupe est aujourd’hui une référence en matière de développement immobilier haut de gamme. Une telle réputation ne se bâtit pas sans efforts. En effet, Evaco se démarque de ses concurrents grâce à une indomptable intransigeance quand il est question de qualité.

Le groupe a délivré une signature commerciale unique en se construisant une réputation de dynamisme. Ce qui implique un travail en amont de plusieurs équipes. Mélissa Jullien-Palletier et Marine Julian, les architectes d’intérieur du groupe Evaco nous livrent leurs petits secrets jusqu’ici bien gardés. Des fées du logis  qui subliment les créations immobilières d’Evaco avec une touche stylisée.

Marine Juillan et Mélissa Jullien-Palletier

Une harmonie visuelle définie par la simplicité

Les propriétés d’Evaco ont toutes leur propre style. Un style adapté avant tout à la clientèle ciblée mais aussi au design et à la région où la propriété est construite.  Evaco appuie son style sur une harmonie visuelle totale, mais également sur des espaces bien optimisés dans le but de faciliter la vie des futurs résidents. « Les choix élaborés pour chaque projet sont réfléchis afin de donner accès à ce que l’on peut trouver de mieux en matière de design. Ce style permet un confort intimiste dans un design contemporain et moderne afin d’offrir aux clients un lieu de vie agréable et fonctionnel. Les futurs acquéreurs peuvent ainsi se sentir chez eux, dès leur première entrée dans la villa», explique Mélissa Jullien-Palletier.

Clos du Littoral

Evaco souhaite toujours avoir une longueur d’avance, aussi bien avec les techniques de construction, que dans le style des villas. Etant donné que l’Ile Maurice offre un climat agréable quel que soit la saison, Evaco souhaite que ses résidents puissent profiter d’un lieu de vie unique et séduisant, avec une harmonie entre les espaces intérieurs et extérieurs, le tout dans un cadre d’exception.

L’effet « WOW » garanti

Partant du principe qu’être heureux ce n’est pas tout avoir, mais n’avoir besoin de rien d’autre, les équipes qui collaborent dans la réalisation des projets d’Evaco mettent tout en œuvre pour que les résidents soient comblés. Ainsi, les propriétés du groupe sont non seulement des bijoux d’architecture mais des havres de paix et de confort.

Chaque projet a son propre style. Les architectes jonglent entre les différentes techniques pour préserver l’authenticité de chaque propriété tout en gardant la signature unique d’Evaco. C’est en effet ce dont nous explique Marine Julian. « Nous pouvons reconnaitre un projet d’Evaco grâce à la qualité des détails et le choix minutieux de matériaux, de mobiliers et de divers objets décoratifs. Si le style est différent pour chaque projet, par exemple le bois foncé au Domaine des Alizées contre le bois clair au Clos du Littoral, l’accent est toujours porté sur la mise en valeur des éléments », souligne l’architecte d’intérieur.

Domaine des Alizées

Les architectes d’Evaco misent beaucoup sur l’optimisation de la lumière. Ainsi, une attention particulière est portée à l’usage des espaces et au placement des objets décoratifs ou du mobilier. Le résultat doit être à la fois élégant et harmonieux tout portant la signature d’Evaco. Pour arriver à un tel résultat, les architectes d’intérieur doivent être à l’affût des nouvelles tendances.

Adapter pour mieux plaire

Il ne suffit pas de faire une veille mais de savoir interpréter les tendances et les adapter aux besoins de la société. Une tache qui donne parfois du fil à retordre aux fées du logis.  « Les tendances sont parfois très extravagantes et ne sont pas réellement adaptées à une habitation. Un style peut fonctionner pour un magasin ou un restaurant, faire vivre une expérience unique à la clientèle, mais ne serait pas agréable pour un logement », fait valoir Mélissa Jullien-Palletier. Et d’ajouter qu’une tendance ne peut être transposable dans n’importe quel pays. Elle explique : « Prenons à titre d’exemple la tendance scandinave caractérisée par des matériaux chauds tels que la fourrure. Cette tendance aussi stylisée soit-elle, serait tout simplement inappropriée au climat tropical mauricien.  Il faut donc être capable de la comprendre et de l’adapter au pays ».

The Hills

Ainsi, pour chaque nouveau projet, les architectes d’intérieur doivent établir un nouveau cahier des charges afin de développer un nouveau concept. « Nous ne créons pas pour la même clientèle. Pour Le Clos du Littoral Phase II, le but est de conserver l’harmonie avec la Phase 1 : des bois clairs, des couleurs pastel, du blanc, un design lumineux et élégant. En parallèle, pour le projet The Hills le design se veut plus intime et moderne avec des couleurs plus contrastées », précise Marine Juillan.

Un sens aiguisé de l’observation

En ce qui concerne l’architecture d’intérieur, les tendances s’enchaînent et se succèdent très rapidement. Un style peut avoir une durée de vie que de quelques jours. De ce fait, l’architecture d’intérieur nécessite un sens aiguisé de l’observation. Heureusement, il existe toute une série d’outils pour suivre les nouvelles tendances. « Nous utilisons beaucoup la presse spécialisée, mais également les blogs, les magazines en ligne, les sites internet des salons ou des marques. Néanmoins le meilleur moyen reste de se déplacer sur les salons d’Exposition. Ceux-ci permettent de découvrir les tendances du monde entier et regroupent les marques connues ou montantes », précise Mélissa Jullien-Palletier.

La chambre principale de la Villa Type 1 de The Hills

Pour suivre la tendance, il convient parfois de voyager afin de voir les produits de plus près et nous faire découvrir une nouvelle manière d’utiliser un matériau. « Il faut noter que certaines tendances sont simplement des effets de mode et passerons vite, comme certaines pièces de vêtement qui, d’une année sur l’autre, ne sont plus à leur place sur les podiums », explique l’architecte d’intérieur.

Domaine des Alizées

Un métier exigeant

Contrairement aux idées reçues, le métier d’architecte d’intérieur ne concerne pas seulement la décoration. Une grande partie du travail concerne l’aménagement, mais également l’architecture dans sa globalité. Avant qu’un projet sorte de terre, le travail en amont est particulièrement important. « Nous avons la chance de travailler en collaboration avec des équipes dynamiques et toujours prêtes à aider. En travaillant à Evaco, nous avons eu la possibilité de découvrir et de se perfectionner dans plusieurs domaines tels que l’architecture, l’aménagement paysager ou la production de mobilier fabriqué par la production d’Evaco Construction Ltd », expliquent Mélissa Jullien-Palletier et Marine Juillan.

Selon les deux architectes d’intérieur, la plus grande exigence de ce métier réside dans le fait de devoir gérer les contraintes techniques avec l’aspect esthétique. Il s’agit de trouver le bon équilibre afin de satisfaire le client tout en contournant les difficultés techniques.

Add a Comment